la femme dans l’Antiquité méditerranéenne

la femme dans l'Antiquité méditerranéenne dans la femme & l'histoire image33

Les sociétés méditerranéennes de l’Antiquité ont donné à la femme une situation et un  sort peu enviables, à l’exception des Étrusques.

Au IIe siècle ap. J.-C. l’empereur Marc-Aurèle délivre la femme romaine de l’institution de la manus, qui en faisait jusque là une mineure perpétuelle. Sans jouir d’aucun droit politique, elle peut désormais divorcer et se remarier, et elle a droit à la même part de l’héritage paternel que ses frères (ces différentes dispositions en faveur des femmes sont relativement considérables pour l’époque).

Des appellations comme celle de « matrone » sont l’indice d’un statut social sans commune mesure avec celui de la femme grecque, enfermée dans le gynécée.

La position de la femme grecque sera évoqué dans un prochain article du présent blog.

0 Réponses à “la femme dans l’Antiquité méditerranéenne”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




philea |
Documentaires pour tous |
boumboumjames |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toute une vie...
| Warhol l'avait dit...un qua...
| juliette66